LEMB_1

Programme
EMS la Lembaz

Lieu
Granges-près-Marnand

Procédure
Concours ouvert — 2ème prix

Maître d’ouvrage
Fondation le Pérou

Architectes
cBmM SA

Collaborateurs
Davide Righenzi, Inès Montandon

Date
2012

LEMB_3-1ok LEMB_4ok LEMB_5ok LEMB_6 LEMB_7 LEMB_8 LEMB_9

Le volume du bâtiment proposé se décompose en trois branches (ailes) qui définissent des espaces extérieurs:
- Une place d’accueil côté route, qui vient s’ancrer au nord est de la parcelle, connectant ainsi le parking à l’entrée de l’EMS.
- Un jardin privé clôt, verger et potager réservé aux résidents.
- Un parc commun ouvert sur le village, propice aux promenades, aux rencontres intergénérationnelles, équipé d’une place de jeu et en liaison avec la cafétéria.

Cette composition veut aussi réduire l’impact visuel du projet en fragmentant les longueurs de façades et en formant une barrière protectrice vis-à-vis des nuisances sonores de la route (ailes protectrices).
L’ouest de la parcelle est largement préservé permettant d’envisager plusieurs possibilités d’aménagement. Les futurs logements protégés pourront s’adosser au village et s’implanter autour du parc qu’ils partageront avec l’EMS, créant un lieu commun de rencontre et d’échange.

Le langage des façades prend ses références dans le bâti existant local et s’éloigne du domaine hospitalier. Le projet cherche à éviter une lecture répétitive monocorde (addition de chambres) pour se rapprocher d’une expression de bâtiment de logement, familière aux résidents. Le bois est utilisé en bardage vertical, la géométrie est calme, la proportion de deux étages sur rez correspond au gabarit local, les percements sont variés et d’échelle résidentielle.

Les étages regroupent toutes les chambres et les services directement liés. Le programme des 50 lits est réparti sur 2 étages de 2 unités par plateau.

Les distributions et communs sont regroupés au centre du bâtiment, à l’intersection des 3 corps de bâtiments. Chacune des ailes, composée d’une unité entière ou d’une demi-unité, peut être fermée et gérée spécifiquement (psychogériatrie), permettant une flexibilité d’utilisation et d’évolution des affectations dans l’organisation des unités. Les chambres sont toujours orientées au calme, côté jardin ou côté parc.
Les proportions de la chambre type permettent des aménagements variés donnant ainsi aux résidents la possibilité de personnaliser leur chambre par l’ameublement. Si les chambres sont spatialement identiques, à l’exception des chambres doubles (une par aile), les fenêtres sont différentes et leur variation modifie la perception de l’espace intérieur; aucune chambre n’est ainsi pareille.